ARCAN.ES


ARCAN.ES
#En Résidence de création 2019-2020

Burqa de chair. La honte. Une torsion du corps frappé de noeuds. Bruyant Baveux. Sur mon corps emputassé. Les regards glissent. Teflon. Me dépenser. Me dispersé en produits de consommation. Guérir de moi.

Le projet de solo pour le plateau ARCAN.ES se nourri de l'univers violent et paradoxal de Nelly Arcan, auteure québécoise suicidée en 2009.

À travers des textes comme Putain, Folle ou Burqa de chair, elle autopsie faux-semblants, désir et violences qui habitent le rapport de plus en plus marchandisé entre la femme et son corps que "tout invite à s'ouvrir mais dont tout se détourne". Dans une société hypocrite qui se veut égalitaire s’établi alors, un rapport perverti, voire pervers : le corps est sans cesse ramené à un objet de désir pour l'extérieur et de honte pour l'intérieur.

C'est cette intériorité du sentiment déchirant de honte qu'aborde et tente de restituer ARCAN.ES.

La recherche chorégraphique met en mouvement une gestuelle organique dans une forme retenue et intériorisée, minimaliste et déroutante. 

Un corps modelé comme une matière brut, devenue pour Nelly Arcan "une expérience qui échappe à la volontée". Dans cette démarche intransigeante, sont jetés sur scène des matériaux chorégraphiques prenant racines dans le cri, l'ondulation corporelle, le rituel, quelque chose de premier et d'archaïque qui fait texture.

La danseuse est habitée d'une  émotion intense et paradoxale : la honte - ce sentiment inconfortable, cette honte qui rase les murs et qu'elle choisi d'exposer et de chorégraphier.